Le Centre Culturel Senoufo à la « Rentrée Littéraire » du Mali

Depuis sa première édition, la « Rentrée littéraire du Mali » est restée dans la capitale de Bamako. L’édition 2019 a mis fin à cette habitude en laissant s’étendre cette belle pratique culturelle jusqu’à Sikasso. Le Centre Culturel Sénoufo de Sikasso (CRSPCS) a participé aux activités de cet événement qui comprenait des Conférences - débats, cafés littéraires, lecture à haute voix, contes et dédicaces. C’était pour des nombreux auteurs, notamment les écrivains de l’équipe du Centre et leurs collaborateurs, une occasion de rencontrer et échanger avec leurs lecteurs.L’ouverture de cet évènement…

more

Acteurs de la paix à travers la gestion des conflits

IN ENGLISHPlus que jamais, notre société humaine a besoin de tout mettre en œuvre afin qu’il y ait un monde meilleur, là où règne :- l’entente mutuelle entre les personnes sans distinction, - le respect de la différence voulue par le Créateur en nous créant unique, dotés d’un teint particulier et bon qui ne se trouve nulle part ailleurs, - l’harmonie entre l’être humain et la nature dont il constamment (mais souvent inconscient) bénéficiaire. C’est dans cette optique que le Centre Culturel Sénoufo organise des différents ateliers socioéducatifs et culturels. De même, ledit Centre a fait parai…

more

Atelier « lecture »

IN ENGLISHLe début d’une nouvelle année civile a souvent tendance à ralentir le rythme des plusieurs activités. Cela n’a pas été le cas pour le Centre Culturel Sénoufo. Au contre, l’année 2019 vient propulser l’équipe du Centre et ses collaborateurs vers une vitesse supérieure dans l’engagement pour la promotion et la sauvegarde du patrimoine culturel africaine. Ainsi, le Centre Culturel Sénoufo a été convié à l’atelier national de réflexion sur la restitution du patrimoine culturel africain. Cet événement a eu lieu à Bamako du 26 au 28 décembre 2018 au Palais de la Culture Amadou Hampâté Ba.&…

more

Ateliers pour l’autoréalisation des jeunes

IN ENGLISHFace au taux croissant d’abandon de l’école, le Centre Culturel Sénoufo de Sikasso tente d’apporter sa contribution à travers ses ateliers multiformes. Ceux-ci visent non seulement à occuper positivement le temps libre des jeunes, mais aussi de compléter l’apprentissage formel qui est souvent figé et peu adapté aux besoins réels.C’est le cas de l’atelier dénommé « Agri-Art » qui consiste à initier les jeunes aux techniques de l’art plastique tout en leur transmettant les valeurs d’une agriculture écologique. Ces ateliers ont souvent lieu les jeudis après-midi. C’était le cas du jeudi…

more

Une nouvelle publication du Centre sur les rites agraires

IN ENGLISHEn ce novembre 2018 paraitra une nouvelle publication du Centre Culturel Sénoufo (CRSPCS) : Les rites agraires en milieu sénoufo, y compris le Ciwara. Il s’agit d’un domaine semblablement très familier mais qui reste intrinsèquement très peu connu. Cette publication est un résultat des recherches effectuées dans les régions de Sikasso, de Ségou et le district de Bamako. En plus de la revalorisation du cimier emblématique qu’est le Ciwara, cet ouvrage nous fait découvrir le domaine agricole de la société traditionnelle sénoufo qui regorge des pratiques rituelles dont les valeurs sont…

more

Hommage à Monsieur Madou Diakité

Madou Diakité, collaborateur de longue date du Centre Culturel Senoufo et chef de la division patrimoine culturel de la Direction Régionale de Sikasso, vient d’être nommé par Madame le ministre de la Culture à Bamako à la Direction Nationale comme Chef de la Division des Arts et Lettres. Avant de regagner son nouveau poste, l’équipe du Centre a tenu lui exprimer sa reconnaissance pour son dévouement et son amour pour la culture. En effet, depuis l’an 2014, Monsieur Diakité a activement participé aux activités du Centre et fait partie de l’équipe de chercheurs du Centre. Il est co-auteur des pl…

more

Dédicace d’une pièce théâtrale « La graine d’espoir pétrifiée »

Le 10 août 2018, le Centre Culturel Sénoufo et de nombreux passionnés de la culture se sont réunis autour de Monsieur Madou Diakité, auteur d’un livre intitulé « La graine d’espoir pétrifiée ». Il s’agit d’une pièce théâtrale sur une facette de l’immigration clandestine. En cinquante pages environ, l’auteur dénonce l’immigration clandestine qui arrache l’Afrique de ses bras valides. C’est aussi une mise en question du système éducatif malien mal adapté aux réalités actuelles et semblablement devenu une usine de fabrication des jeunes chômeurs. Mise en scène par la Troupe Miiriya de Sikasso, la…

more