En ce temps pascal et surtout en cette crise planétaire provoquée par la pandémie de Covid-19 (Coronavirus), le Centre Culturel Sénoufo de Sikasso au Mali vous propose quelques extraits de ses poèmes. Tout en étant confinés dans nos foyers, ces poèmes nous feront voyager d’une sphère à l’autre. En effet, la poésie a le pouvoir de nous faire voyager, rêver, imaginer et peindre les images qui s’imposent à l’esprit. La poésie peut parler à nous tous, petits et grands. Car, comme l’affirme Staël dans Allemagne, t.2, p.114, « il y a de la poésie dans tous les êtres capables d’affections vives ». Mais, qu’est-ce que la poésie ? Le vocable « poésie » vient d’un mot grecque « poiêsis » qui veut dire ‘créer’ ou ‘fabriquer’. À travers la poésie qui n’a que des mots comme seul arme, l’auteur extériorise ses sentiments, ses émotions ou ses opinions. Autrement dire, le poète se donne un pouvoir d’invention et de création verbale en jouant sur les sonorités, le rythme ou la musicalité des mots. Grâce au poète, on arrive à exprimer ses sentiments, ses souvenirs ou son opinion d’une façon mélodieuse et harmonieuse selon les cultures et les époques. Cela explique les différents types et formes de la poésie. Il y a par exemple les styles didactique, épique, dramatique, religieuse / sacrée, érotique / profane, morale ou encore pastorale. On y trouve également des formes poétiques médiévales, classiques, modernes etc. Alors, à tout coup, la poésie. Même face au Covid-19.

Sikasso, le 11 avril 2020.

Par Père Bruno S, Directeur du Centre