Le cicaara est instrument lié aux pratiques initiatiques de la femme dans l’identité culturelle du peuple sénoufo. Il accompagne les cultivateurs pour les inciter au travail bien fait, à la bravoure et au courage. Mais aujourd’hui, les mutations sociales, la modernisation galopante et la mécanisation de l’agriculture menacent d’extinction ce trésor artistique et culturel. C’est à cet issu que le Centre Culturel Senoufo de Sikasso a pris l’initiative d’organiser des activités de la valorisation du cicaara, sous le thème : « le cicaara, un symbole de l’identité culturelle à sauvegarder et à diffuser ». En principe, ces activités artistiques et culturelles dureront six mois. Elles ont été lancées le mardi 10 mars 2020 sous le haut parrainage de Madame Ramata Bagayoko, 3ème Adjointe du Maire de la Commune Urbaine de Sikasso. Les activités prévues incluent les ateliers de recherches, de formations et des concours artistiques. A partir de résultats de nos recherches, les conférences et débats seront animés dans les établissements scolaires, auprès des chercheurs, universitaires et étudiants / élèves. Ensuite, nous organiserons une nuit de la vedette cicaara. Cette activité compétitive visera à stimuler la créativité et la concurrence entre les joueuses afin de rendre les produits artistiques du cicaara plus digests par le public moderne. A cet effet, un jury composé d’experts sera chargé d’apprécier chacune des étapes de ces compétitions artistiques et culturelles. Enfin, tout élément utile de ce projet sera transcrit, traduit et conservé pour en faire des publications ultérieures. Nous disons merci au Complexe Culturel BlonBa de Bamako qui a accepté d’accompagner cette aventure culturelle et artistique. Nous faisons encore appel à toute autre personne de bonne volonté de bien vouloir soutenir le Centre Sénoufo dans ses activités. Prions Dieu afin que la pandémie du coronavirus n’ébranle pas trop les activités qui donnent sens à la vie humaine.

Sikasso, le 28 mars 2020

Le Directeur - Père Bruno S