Fidèle à sa mission du dialogue interreligieux et interculturel, pour la troisième année consécutive, l’Institut de Formation Islamo-Chrétienne (IFIC) de Bamako a effectué un voyage d’étude à Sikasso, la 3e région du Mali. Cette équipe pluridisciplinaire était composée de 12 personnes (dont deux professeurs), venues de différents pays, notamment, le Mali, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Togo, le Nigeria, la République Centre-Africaine et l’Italie. Au cours de leur séjour qui a duré cinq jours, plusieurs activités ont été menées. Dans le but d’une connaissance mutuelle, des rencontres d’échange avec les différentes communautés religieuses de Sikasso ont organisées.

Nous signalons tout particulièrement les rencontres avec les responsables de :

- L’Antenne Régionale du Haut-Conseil Islamique de Sikasso,

- La Grande mosquée de Fama 

- Les Responsables de la Communauté Evangélique protestante de Sikasso, 

- L’Evêché de Sikasso, chez Monseigneur Jean-Baptiste Tiama, 

- Le Presbytère de la Paroisse Catholique (Cathédrale) de Sikasso, 

Il était aussi question d’approfondir la connaissance de la religion traditionnelle africaine (RTA). C’est dans ce cadre que l’IFIC a bénéficié de : 

- L’exposé sur un pan de la tradition orale africaine en l’occurrence les contes et les devinettes. 

- La visite du Vestibule des Traoré, pour y rencontre les notables coutumiers 

- La Visite du musée du Centre Culturel Sénoufo (CRSPCS). 

Le séjour de l’IFIC au Centre Culturel Sénoufo comprenait aussi un temps de détente et de découvertes de Sikasso et ses alentours. Ici, nous retenons surtout : 

- Exposés sur l’Histoire du royaume du Kénédougou et sa capitale de Sikasso, 

- La visite de courtoisie des notables politiques à la Mairie Urbaine de Sikasso, 

- La visite du Palais de Kèlètigui, Général de guerre de Tiéba roi de Sikasso, 

- La visite aux chutes de Woroni à 60 kms de Sikasso, et 

- Les visites à d’autres sites touristiques comme les portes du Soudan, les monuments de deux assaillants : Samory Touré et Nankafali, son général de guerre. 

L’Équipe de l’IFIC est retournée à Bamako, satisfaite de son séjour à Sikasso, et plus particulièrement frappée par l’esprit fraternel avec lequel les différents groupes religieux, coutumiers et politiques les ont reçus. C’était des rencontres nourries par des attitudes sans lesquelles le dialogue interreligieux ne peut être porteur de fruits, à savoir l’ouverture et la franchisse des interlocuteurs. 

Nous disons merci à l’IFIC non seulement pour son intérêt et engagement pour l’entente entre tous les croyants, mais aussi pour la confiance faite au Centre Sénoufo de Sikasso. Merci aussi à l’équipe du Centre Sénoufo et ses collaborateurs qui n’ont ménagé aucun effort pour assurer un agréable séjour à nos fidèles partenaires.