Depuis sa première édition, la « Rentrée littéraire du Mali » est restée dans la capitale de Bamako. L’édition 2019 a mis fin à cette habitude en laissant s’étendre cette belle pratique culturelle jusqu’à Sikasso. Le Centre Culturel Sénoufo de Sikasso (CRSPCS) a participé aux activités de cet événement qui comprenait des Conférences - débats, cafés littéraires, lecture à haute voix, contes et dédicaces. C’était pour des nombreux auteurs, notamment les écrivains de l’équipe du Centre et leurs collaborateurs, une occasion de rencontrer et échanger avec leurs lecteurs.

L’ouverture de cet évènement grandiose qui a eu lieu du 19 au 23 février 2019 a été présidée par le gouverneur de la région de Sikasso et ses délégués. A cet évènement, le Centre Culturel Sénoufo a abrité des conférences et a également servi de logement pour certains étrangers venus pour la circonstance.

Dans les services sociaux, les établissements scolaires, dans les quartiers et des familles, les auteurs n’ont pas manqué d’édifier et interpeller leur audience sur le rôle urgent de mettre par écrit les trésors culturels africains enfuis depuis des siècles dans la tradition orale. Ne dit-on pas avec fierté que « chaque vieux qui meurt est une bibliothèque qui brûle » ? Mais, combien de bibliothèques faut-il réduire en cendres avant que l’on pense à sauver le peu qui nous reste ?