Le Centre Sénoufo continue de s’affirmer comme un lieu de recherche et de revalorisation des pans de la culture autochtone en voie de disparition. Cette année, le Centre se penche davantage sur les rites agraires en lien avec le symbole emblématique du Mali, le Ciwara.

Pour cette cause, l’équipe de recherche du Centre composée de Messieurs l’abbé Edouard Coulibaly, Yaya E. Bamba, Madou Diakité et le père Bruno Ssennyondo a parcouru des villages de Sikasso et ses alentours, les régions de Ségou et le district de Bamako pour recueillir les données historiques et culturelles auprès des personnes ressources de toutes catégories. Le Centre reste très reconnaissant envers toutes ces personnes qui le font confiance et acceptent de lui confier leurs connaissances précieuses.

En effet, plus on se met à la recherche de ce genre, plus on se rend compte du vide et manque grandissants chez l’homme d’aujourd’hui sur plusieurs sujets que l’homme d’hier maitrisait facilement. D’où l’importance de se jeter dans le bain le plutôt possible avant que les derniers dépositaires de ces connaissances ne disparaissent.